Championnat

Surréaliste, c’est ce qui convient de dire de la situation que présente le Président de la Ligue de Football Professionnel, Pierre Semengué, à la Secrétaire Générale de la FIFA. Voyant son incapacité à inverser la vapeur dans le bras de fer qui l’oppose à la Fécafoot qui a suspendu « sa » ligue des activités du football et probablement aussi déçu de son ami personnel, le Président de la République, qui ne fait rien pour lui venir en aide, le Général à la retraite se bat pour rester en poste jusqu’à la fin de son mandat.

En vue de préparer le lancement officiel de la saison, la fédération camerounaise de football a tenu ce jeudi son assemblée générale ordinaire. Au cours de ces assises, ses membres ont élu le différents comités chargés de gérer les deux championnats de football professionnel et au delà. Avec la pose de cette dernière borne, l’attention va désormais se porter sur la réussite de la première journée de Elite One.

C’est ce vendredi que la Fécafoot lançait le championnat national féminin de football. Pour la circonstances, Canon Filles devait croiser le fer contre la jeune équipe de Vision FC. Le coup d’envoi a été donné par la présidente Céline Eko, devant un parterre d’invité donc les responsables de la Fédération. Pour s’assurer que la foule allait prendre d’assaut les estrades, l’entrée du Stade Omnisports de Yaoundé était gratuit.

Le premier match de la saison 2019-2020 a eu lieu ce vendredi en nocturne au Stade Omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Pour la circonstance, le coup d’envoi a été donné par le Président de la Fécaoot, Seidou Mbombo Njoya. Cette rencontre opposait Colombe du Dja et Lobo à Bamboutos de Mbouda. L’équipe de la région de l’Ouest a lancé rapidement les hostilités puisque dès la 9e minute. et ce fut l’œuvre de Rene Ndi. Mais Colombe va rapidement égaliser par Many Tabo à la 13e minute.

Le Comité Technique Transitoire de la Fédération Camerounaise de Football va gérer une énième situation chaotique avec le jugement que la Chambre de Conciliation du CNOSC a prononcé à son encontre le 22 octobre dernier. Ce tribunal a jugé que seules les résolutions du conseil d’administration de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun sur le règlement du championnat de saison écoulée, soit celle de 2018-2019, sont valables. Et comme c’était arrêté dans le procès-verbal du 11 janvier 2019, un seul club de Ligue 1 devait être relégué pour la Ligue 2.

Quelques clubs ayant subi la défaite lors de la première journée du championnat de première division, encore appelé Elite One, ont renversé la course ce mercredi après-midi. Union Sportive de Douala rencontrait, dans un match qui aurait jadis fait figure de match phare du continent africain, Tonnerre Kalara Club de Yaoundé. Chacune des deux équipes espéraient ainsi se relancer. Ce sera le club de la métropole qui va finalement se sauver avec la victoire.

Le club mythique de Yaoundé a décidé de changer de direction technique. Pour son retour en Elite One, les joueurs de Stéphane Semengue n’ont engrangé aucune victoire en trois matches. Même si c’est l’année du retour en division d’élite après plusieurs années en division inférieure, les Kalara Boys ont des ambitions bien arrêtées. Avec un seul point engrangé en trois rencontres, la direction a décidé de tourner la page du coach Jacques Job.