Samuel Eto’o, Antalyaspor et l’indiscipline

Quand il acceptait la charge de la direction des opérations footballistiques de Antalyaspor, Samuel Eto’o ne se doutait pas que ses coéquipiers, déjà très limités techniquement et tactiquement, pouvaient être aussi insouciants. Alors qu’il espérait une victoire probante contre Gaziantepspor au boxing day, c’est une équipe mentalement dispersée qui s’est présentée.

L’adversaire du jour n’était pas, à proprement parlé, un foudre de guerre. Le match se joue avec un Jean II Majoun qui semble avoir retrouvé ses jambes. Il récupère, travaille, distribue, mais se bute à l’égo de ses coéquipiers qui veulent marquer pour leur gloire personnelles.

Le match est rythmé. Antalya pousse, Samuel se dédouble puisqu’en face, le mot d’ordre est clair : il fut s’assurer qu’il touche le moins possible de balles. Alors il fait travailler ses coéquipiers qui en retour son de mauvais choix de jeu. Le capitaine tente, ose, mais rien. Antalya se dédouble, pousse l’adversaire dans ses retranchements, sans inscrire ce but recherché. La possession de balle de 63% illustre à satiété la domination de l’équipe de la cité balnéaire dans cette rencontre.

Un score nul et vierge conclura la partie.

Ailleurs en Turquie,

C. Itandje et Rizespor ont battu İstanbul BAŞAKŞEHIR sur le score de 2 - 1.
S. M’Bia et Trabzonspor ont fait match nul contre Kasımpaşa, 1 - 1

P.-S.

Camfoot