John Ndeh : « Le communiqué du Minsep est conforme à la loi »

Mercredi dernier, le ministre Pierre Bidoung Mpkwatt avait pris parti dans le combat acharné que se livrent le groupe de Tombi A Roko Sidiki et celui de Abdouraman Hamadou. John B. Ndeh, une figure marquante des contestataires du dernier processus électoral, vient de se dédire, ce qui marque un tournant dans la suite des choses. Dans une interview accordée au quotidien national, l’ancien 1er vice-président de la Fécafoot révise sa position de départ et « légitime » Tombi A Roko dans le fauteuil de président.

En votre qualité d’ancien 1er vice-président de la Fécafoot, que pensez-vous du communiqué du ministre des Sports et de l’Education physique, après la concertation avec des acteurs du football relatif aux décisions rendues publiques par la CCA concernant les récentes élections à la Fecafoot ?

Après concertation avec certaines personnalités, je pense que le communiqué du ministre Bidoung Mkpatt est légal et conforme à la loi.

D’après vos analyses, quelle est la situation de Tombi à Roko ?

J’ai dit que le communiqué du ministre des Sports et de l’Education physique est conforme à la loi. Par conséquent, les actes posés par le président de la Fécafoot et les membres de son bureau sont des actes légaux.

Ce n’est pas ce que vous avez dit dans l’une de vos récentes déclarations à un journal privé…

Je réitère que le communiqué du ministre Bidoung Mkpatt est clair et sans équivoque. On ne peut plus contester les actes posés par le président de la Fécafoot qui, à mon avis, devront désormais être considérés comme des actes légaux au sens de la loi.

Comment voyez-vous l’avenir du football camerounais ?

Avec les éclairages apportés par le communiqué du ministre des Sports et de l’Education physique, il est nécessaire pour tous les acteurs du football de revoir leur position pour l’intérêt général du football et l’intérêt de notre pays.

La rédaction

<span class="caps">JPEG</span> - 313.6 ko

P.-S.

Camfoot