Championnats : Au moins dix clubs priés de se chercher ailleurs

La Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) a fait parvenir il y a quelques jours, une lettre circulaire aux dirigeants des clubs susceptibles d’être affectés par les travaux que le gouvernement camerounais et la fédération camerounaise de football (Fécafoot) vont entamer bientôt dans le cadre des préparatifs des Can féminine l’année prochaine et masculine trois ans plus tard.

D’après la correspondance signée du président de la Lfpc, les stades de Bafang, Bafia, Bamenda, Bangangté, Buéa, Limbé, Sangmelina et Yaoundé seront fermés pour travaux, à partir du 5 janvier 2016, et par conséquent indisponibles pour le déroulement des championnats Ligue 1 et Ligue 2 dont la reprise est prévue pour le 10 janvier 2016. De facto, une dizaine d’équipes sont concernées par cette injonction : Unisport du Haut-Nkam, Lion Blessé de Fotouni, Cosmos du Mbam, Young sport academy de Bamenda, Panthère sportive du Ndé, Njalla sport academy, Colombe du Dja et Lobo, Apéjes de Mfou, Canon et Tonnerre de Yaoundé. Les dirigeants de ces clubs ont été invités à indiquer dans les meilleurs délais, précisément avant le 10 décembre 2015, les stades susceptibles d’accueillir leurs rencontres à domicile afin qu’ils puissent être homologués. Seulement les alternatives qui se présentent sont très peu. Pour ce qui est des clubs de l’Ouest par exemple. Partant de leur base, Unisport et Lion Blessé ont pour stade plus proche, celui de Bandjoun ou de Bafoussam. Sauf que le premier est déjà utilisé par Feutcheu Fc de Djiko et Fovu de Baham ; et le second par le Racing de Bafoussam souvent jaloux de son vieux stade de Bamendzi. Unisport et Lion Blessé pourront alors prolonger jusqu’à Mbouda où Bamboutos Fc reste encore seule équipe à évoluer dans la cuvette de Tsuégwé. Puisque l’alternative de Dschang est moins plausible. En plus de Aigle en Ligue 1 qui jouera inéluctablement au stade du Cénajes, il y a As Menoua qui aspire à une montée en Ligue 2. Panthère du Ndé va aussi faire les mêmes calculs.

Quoiqu’il en soit, les 9 clubs de l’Ouest dans la Ligue professionnelle, devraient provisoirement se partager les stades de Dschang, Bandjoun, Bafoussam et Mbouda. Sauf si les équipes du Haut-Nkam préfèrent recevoir leurs adversaires à Melong dans le Moungo, à une vingtaine de kilomètres de Bafang.

L’équation sera par contre moins difficile pour les clubs des régions n’ayant pas assez de clubs dans les championnats Ligue 1 et Ligue 2.

Gaël Tadj

P.-S.

Camfoot