Bamboutos Fc de Mbouda : Un ancien dirigeant écope de 2 ans de prison

Le tribunal de première instance de Mbouda a rendu le lundi 16 novembre dernier, son délibéré dans une affaire de tentative de meurtre impliquant un ancien dirigeant du club phare de cette ville. Plus connu sous le pseudonyme de « président Kaka », ce dernier a écopé d’une peine d’emprisonnement ferme de 2 ans.

Pendant le procès, il a expliqué son acte par le fait que sa victime aurait entretenu mystiquement des relations sexuelles avec son épouse. Mais cet argument a été léger pour convaincre la cour. En plus de la peine privative de liberté, il devra également payer une amende de 200 000 Fcfa ; de même qu’une somme de 20 000 Fcfa, représentant les dommages et intérêts. La victime a exigé cette modique somme apprend-on, pour payer les ordonnances de son hospitalisation après qu’il ait été blessé par son bourreau.

L’épilogue de cette affaire ne siffle pour autant pas la fin des misères de cet ancien dirigeant de Bamboutos Fc de Mbouda. Puisqu’il est également poursuivi pour double identité. Il répondrait en effet au nom d’André Zosouo et de Kaka Fonka. Le premier nom a-t-il expliqué, il l’a hérité de son père. Ce que démentirait formellement sa famille. L’affaire dont le verdict était également attendu, a été renvoyée au 5 décembre 2015. Egalement « président Kaka », devrait rester au tribunal pour déférer à une troisième plainte. A travers celle-ci, on l’accuse de « propos de mort » qu’il aurait proféré à une enseignante de l’école normale des instituteurs de l’enseignement général (Enieg) de Mbouda.

Pour mémoire ces différentes plaintes ont connu une certaine célérité depuis l’arrestation du mis en cause, cité dans un gang de gangsters présumés qui semaient la terreur dans le chef-lieu du département des Bamboutos et ses environs. Autrefois directeur général de l’équipe la plus populaire du dernier championnat national Ligue 1, « président Kaka », occupait depuis l’année dernière, le poste de directeur des affaires commerciales.

Gaël Tadj

P.-S.

Camfoot