Coupe du monde, CAN … : plus de 9 milliards de dépenses en primes

Les grandes échéances sportives auxquelles le Cameroun a pris part avec ses sélections nationales masculine et féminine entre 2014 et 2015 ont coûté au gouvernement camerounais des yeux de la tête. Les dépenses consenties pour le paiement des primes de matchs sont évaluées à un peu plus de 9 milliards FCFA, a révélé vendredi dernier le ministre des Sports et de l’Éducation physique, Bidoung Mpkatt, à l’Assemblée nationale au cours d’une séance de questions orales face aux députés de la nation.

Cette enveloppe correspond de prime abord à la participation des Lions indomptables à la Coupe du monde 2014 (3.869.711.000 FCFA), à la Coupe d’Afrique des nations 2015 (3.778.249.590 FCFA). Au retour de la compétition équato-guinéenne, un peu plus de 800 millions FCFA de reliquat sont retournés au trésor public. Pour les Lionnes indomptables cependant, un peu plus d’un milliard FCFA a été dépensé pour leur participation à la Coupe du monde féminine 2015 (1.439.301.300 FCFA), et 171.0546.348 FCFA reversés au trésor public en guise de taxes sur la prime du sportif.

Ces dotations respectives incluent les primes de présence, de qualification, de match gagné, de match nul, auxquelles sont greffés les manques à gagner des joueurs professionnels évoluant à l’étranger. Interpellé au cours de cette séance sur la taille de la délégation camerounaise à ces grands rendez-vous, souvent taxées de « pléthoriques », Bidoung Mkpatt a précisé que seules trois entités composent ces délégations à savoir : la délégation sportive constituée de joueurs et du staff technique ; la délégation d’Etat qui est définie par le Premier ministre, et qui comprend sept personnes prises en charge par le budget de l’Etat ; et enfin la délégation de la Fécafoot, prise en charge par ses propres frais.

Armel Kenné

P.-S.

Camfoot