Construction de stades : la Fécafoot passe à l’action

D’ici au mois de juin 2016, la Communauté urbaine de Bamenda et les Communes de Bafia, Bafang, Bangangté, Ngaoundéré, Ngoumou et Sangmélima devraient être dotées chacune d’un terrain à gazon synthétique. L’annonce a été faite ce lundi, au cours d’une signature des contrats de partenariat entre la Fécafoot et les mairies des localités bénéficiaires de ces futures infrastructures sportives.

Des ministres témoins

Dans son discours de circonstance, Tombi a Roko a laissé entendre à l’assistance constituée du ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep) qu’accompagnaient le ministre chargé des missions à la Présidence de la République, les ministres de l’eau et de l’énergie (Minee), de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), Roger Milla, et les maires des Communes concernées, que la signature de ces conventions de partenariat s’inscrit dans le cadre du troisième point du programme quadriennal du Comité exécutif de la Fécafoot visant entre autres à « apporter la modeste contribution de la Fécafoot au développement des infrastructures sportives notamment celles abritant les matchs des championnats professionnels et amateurs », a indiqué le président de la Fécafoot.

<span class="caps">JPEG</span> - 54.6 ko

Le démarrage des travaux est envisagé courant janvier 2016. Ces contrats portent sur la conception, la construction, l’exploitation et l’entretien des terrains de football en gazon synthétique, ainsi que leurs annexes à savoir les gradins et les vestiaires dans ces sept localités. Et dans le cadre de ces conventions, la Fécafoot assure « le financement, la conception, et la réalisation de l’ensemble des travaux nécessaires à la construction de ces terrains, y compris leurs accessoires à ses frais et risques », dit-il. Tandis que les Communes, elles, assurent « le financement, la conception et la réalisation des travaux annexes nécessaires à la construction des vestiaires et gradins, à ses frais et risques », confie-t-il encore.

<span class="caps">JPEG</span> - 56 ko

Dans la même lancée, les Communes sont également chargée d’assurer les prestations d’entretien de l’ensemble des ouvrages. La Fécafoot elle, s’engage à ce niveau à fournir « un tracteur destiné à assurer l’entretien du gazon synthétique ». S’agissant de l’exploitation des terrains, les revenus y relatif, constitués par les loyers provenant de la mise à disposition des terrains et de leurs annexes aux utilisateurs à des fins privés seront distribués à parité égale entre la Fécafoot et chaque Commune. L’on apprendra en outre que du 2 au 6 novembre 2015, « un expert de la Fifa en gazon synthétique a visité les sites retenus pour recueillir un certain nombre d’informations » ; « des levées topographiques ont également été effectuées durant la période allant du 09 au 15 octobre 2015 sur les 7 sites » ; les plans de chacun de ces sites sont d’ores et déjà disponibles », dixit Tombi a Roko qui annonce que dans les prochains jours, la Fécafoot lancera un appel d’offre restreint auprès des entreprises agrées par la Fifa et spécialisées en pose de synthétique.

Arthur Wandji

<span class="caps">JPEG</span> - 50.1 ko

P.-S.

Camfoot