Cameroun -Niger : Le jeu et les joueurs

Kameni : Le portier des Lions a gardé la tête sur les épaules pour son retour dans le chaudron de Nfandena. Idris Carlos Kameni a livré son deuxième match sans encaisser et s’est encore dressé face aux banderilles de Moussa Maazou, notamment auteur d’une superbe frappe en première mi-temps que le portier camerounais a détourné autant que faire se peut, ainsi que l’alerte de la fin de la seconde période. Bon dans l’ensemble : 7

Nkoulou : 5

Nul ne lui dénie sa posture de patron de la défense camerounaise, mais le Marseillais devrait rester plus souvent concentré dans le marquage de l’adversaire et ne jamais lui laisser du terrain. Nicolas Nkoulou a essayé de jouer avec le feu sur le carton jaune qu’il obtient en accrochant Moussa Maazou même si c’était intelligent de sa part. Aussi, il devrait revoir ses relances dans la profondeur car, il en a fait très peu dans ce match retour. Il reste néanmoins impeccable dans les sauvetages défensifs.

Chedjou : 5.5

Un chat échaudé devrait craindre l’eau froide. Le défenseur de Galatasaray laissait voir une propension à casser le rythme de jeu camerounais et à solliciter toujours son gardien sous la pression de l’adversaire, or il a fait les frais par le passé comme par hasard avec le même Kameni au goal. En dépit de cela, il a su surgir au bon moment pour annihiler les contres nigériens. Match moyen

Bedimo : 3.5

Un seul centre en retrait à mettre à son actif en deuxième période, et très peu offensif dans son couloir. L’une des rares fois qu’il s’est essayé, Henri Bedimo a, en perdant le ballon, créé une grosse frayeur dans le camp camerounais avec la toute première occasion nigérienne signée Maazou. L’attaquant du Mena lui a donné du tournis dans ce flanc gauche.

Oyongo : 5

On pourrait mettre à son actif quelques deux ou trois percées à droite, conclues par des centres qui n’ont rien donné. Il a eu de la peine à lever les ballons du pied droit, tant il est gaucher de nature. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il essayait toujours de revenir sur son pied gauche pour tenter des centres en retrait mais, sans succès.

Stéphane Mbia : 5

Aligné devant la défense, le milieu camerounais a rarement pris le dessus sur ses adversaires, Maazou et Mohamed Ali. Il a tout de même bien réagit lors de certains duels. Ses retours en défense ont été intéressants, notamment quand il vient arracher la balle entre les pieds de Moutari qui s’apprêtait à ouvrir le feu, à l’entrée de la surface camerounaise.

Sébastien Siani : 6.5

Agressif dans les duels, Siani a été le meilleur atout camerounais dans l’entrejeu. Ses efforts physiques combinés à ses passes presque parfaites ont fait du bien aux attaquants. Constant à la récupération et à la relance, il a été un soutien important pour Mbia.

Edgar Salli : 4

Le milieu camerounais a passé un après-midi difficile. Auteur d’un jeu brouillon, Edgar Salli a perdu de nombreux ballons intéressants. Si ses passes les plus importantes ne sont pas arrivées à destination, sa légèreté dans les phases de jeu ont coûté cher aux Lions. Il est remplacé à la 61e.

Choupo-Moting : 6.5

Toujours aussi percutant, l’attaquant de Schalke a accéléré le jeu de son équipe à chaque prise de balle. Son engagement physique au milieu a été remarquable. Dans les derniers instants du match, il est même allé chercher le but de la victoire, comme sur cette frappe à plus de 30m repoussée par le gardien nigérien (69e).

Clinton Njie : 4.5

Toujours à la recherche d’un but après plusieurs semaines blanches et sèches, l’attaquant de Tottenham a encore manqué d’efficacité ce mardi. Pas qu’il n’a pas essayé. Au contraire, il a eu de nombreuses occasions, qu’il ne parvenait cependant pas à transformer comme son face-à-face manqué à la 21e.

Aboubakar : 5

Buteur au match aller, Aboubakar n’a pas été capable de récidiver. Auteur d’un jeu très moyen, l’attaquant camerounais a pourtant eu deux occasions nettes de but. D’abord à la suite de cette passe de Salli qui le trouve dans le dos de la défense (26e), et enfin quand il fixait la défense avant d’envoyer la balle loin dans les airs (45e).

Léonard Kweuke : 3.5

Lancé dans l’arène à la 70e, Léonard Kweuke a mis trop de temps pour entrer dans le jeu. Ses premiers ballons sont facilement récupérés par la défense adverse. Secoué par la percussion de Lancina Karim, l’attaquant camerounais a été timide et rarement visible.

Moukandjo : 3.5

L’ancien joueur de Reims a voulu offrir le but de la victoire aux siens, mais son égoïsme a dégoûté plus d’un supporter. Le buteur lorientais a gâché plusieurs ballons intéressants en tirant vers le but à des moments où une passe millimétrée aurait fait plus de bien à son équipe.

Armel Kenné et Arthur Wandji

P.-S.

Camfoot